Le Goût de vivre fête ses 40 ans!

Afin de souligner le 40e anniversaire du journal communautaire «Le Goût de vivre», l’équipe a cru bon de partager son historique. De plus, le journal publiera des articles qui ont paru pendant ces nombreuses années et qui ont façonné la communauté. Ces articles vous rappeleront  sans doute, plein de souvenirs. Nous espérons que vous allez profiter des publications historiques. Soyez aux aguets car il y aura également des concours tout au long de l’année dont un sur cette page.
Bonne lecture!

Un bref historique du journal!

Sous l’égide de quelques enseignants de français dont la Fondatrice Sr Priscilla Maurice, Le Goût de vivre a été  fondé en 1972. Le journal a d’abord été réalisé par un groupe d’élèves du secondaire désireux d’informer la communauté francophone. Le nom choisi à l’époque reflétait l’état d’esprit de ses fondateurs, et se révèle aujourd’hui toujours aussi pertinent. Le Goût de vivre est réalisé grâce à de nombreux bénévoles qui envoient des textes, des chroniques, des photos et de l’information. Une section est réservée aux élèves des 11 écoles francophones de la Huronie. C’est en plein cœur du Village de Lafontaine que cette plume sur la réalité franco-ontarienne, la vôtre, est bien ancrée !

Une histoire de la part de Père Viateur Laurin publiée en décembre 1972!

C’est tous les jours Noël!

L’émerveillement des enfants qui ouvrent leurs cadeaux, les préparatifs fiévreux du réveillon, le mystère de la messe de minuit et de la crèche, la joie de nos réunions de famille et nos bons souvenirs des Noëls passés… ces choses ne durent-elles qu’un jour seulement?

Noël serait-il un évènement historique, à célébrer une fois l’an et à oublier avec les boules et les glaçons artificiels?

Pourtant non! Avec les yeux du coeur on peut retrouver Noël tous les jours. Chaque fois qu’un amour véritable naît, c’est Noël qui revient.

Que ce soit l’amour des parents pour leurs enfants, ou un amour conjugal sans égoïsme, on se retrouve en face d’un signe concret de l’amour de Dieu… c’est la Bonne Nouvelle annoncée de nouveau pour notre temps.

Depuis que Dieu est devenu homme, la vie humaine a pris une nouvelle allure… une allure de Dieu! Tout ce qui est humain est devenu rempli de la présence de Dieu; la vie humaine est devenue sacrée.

Quand j’écoute avec un coeur ouvert les confidences d’une personne qui demande un peu d’amour, je lui apporte Noël; si je me dévoue au soin des corps et des esprits, je leur apporte Noël; quand je tends la main pour donner un appui fraternel, j’annonce la bonne nouvelle.

Dans quelques semaines on retournera l’étoile dans sa boîte, on jettera le sapin sec aux vidanges, la crèche, les boules et les lumières retourneront dans l’amoire.

Mais, par nos efforts humains, Noël continuera.

Janvier 1973
«Une belle-mère»

Le 26 mai 1903 il y avait de l’excitation dans la maison du coin de la 18e concession. Un nouveau bébé était arrivé chez M. Pierre Gravelle. Rébecca était la dernière des neuf enfants. Pierre, Édouard, Alexandre, Albert, Résina, Joséphine, Ida et Annie.

À l’âge de 23 ans, Rebecca épousa Honoré Génier. Le mariage a eu lieu à 5h du matin car les nouveaux mariés voulaient se rendre au train de 7h à Penetanguishene afin d’aller passer leur lune de miel à Windsor chez M. Édouard Gravelle.

Leurs 39 années de mariage furent des plus heureuses. Huit enfants vinrent égayer la maison. Gilbert, Marc, Gérard, Prima, Martin, Raymond, Rémi et Hélène. Quatorze petits enfants ajoutent du bonheur au foyer paternel. Grand-mère a toujours des friandises pour eux et elle semble si contente de leurs visites.

Oh les belles-mères! Que nous entendons des critiques contre elles. Mais ce n’est pas ainsi de Mme Génier. Elle a plusieurs téléphones et des visites de ses brus et gendres. Savez-vous pourquoi? Elle parle toujours favorablement de sa famille. Personne ne peut travailler aussi bien qu’eux. Elle n’a que louanges pour tous. Une de ses brus se confectionne une robe et celle-ci coud si bien; elle est si capable. Du bon manger! Elle est si bonne cuisinière; elle sait tout faire. Une maison propre! Elle sait si bien garder sa maison à l’ordre.

C’est la même chose de ses gendres: ils travaillent si bien! Jamais rien ne semble lui déplaire. Si elle n’est pas toujours d’accord avec les membres de sa famille, personne ne le sait. Elle garde ses commentaires pour elle-même. Quel bel exemple elle nous donne: savoir s’intéresser à ce qui nous concerne et voir le bon côté des autres. Les brus n’ont qu’un commentaire à son sujet: «Je jouis d’aller faire un tour parce que je sais que je ne serai pas critiquée une fois la porte fermée!» C’est très beau et si rare d’entendre parler ainsi d’une belle-mère.

Petit concours!
Faites parvenir vos réponses par courriel avant le 31 janvier 2012:
legoutdevivre@bellnet.ca

Connaissez-vous bien l’histoire de la communauté?
Aussi bien que votre journal communautaire le Goût de vivre…
Indiquez en quelle année ces articles ont été publiés:

Nouvel évêque natif de Lafontaine Monseigneur Paul Marchand
1989            1993             2000    

Première édition du Festival du Loup : Un grand événement dans un petit village
1997            2000            2002  

Le Villageois devient réalité: La première pelletée de terre
2000            2003            2007

Justice en français : Réjeanne Guay demande un procès en français!
1978            1984            1988  

L’ouverture officielle de l’école secondaire publique de Barrie (Roméo Dallaire)
 2006            2009            2011

L’ouverture officielle de l’école secondaire catholique Nouvelle-Alliance de Barrie
1998            2000            2003

L’Écho d’un peuple en Huronie
2005            2009            2010

Le Club Richelieu fête ses 40 ans
1997            2000            2003

On l’a!
L’école secondaire Le Caron sera en place à Penetanguishene en septembre.
1978             1981            1985

À Midland, l’ouverture officielle de CHIGAMIK
2006            2009            2011

Publicités

Publié le 5 janvier 2012, dans Archives. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Le Goût de vivre fête ses 40 ans!.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :