Archives Mensuelles: mai 2016

Un prélèvement de fonds

Le club des Lions du Canton de Tiny offrait leur journée de services. À chaque année les clubs des Lions désignent une journée où ils redonnent à la communauté. C’est au parc de Perkinsfield que Sue Truax, Angela Penfound, Carol Paznar et Elaine Coulter étaient responsables de la cuisson au barbecue et tout était offert gratuitement; bouffe et lave-auto tout simplement pour dire merci.

Publicités

Sanctuaire des Saints-Martyrs

L’ouverture officielle de la saison 2016 du sanctuaire des Saints-Martyrs de Midland a eu lieu le 7 mai dernier. En plus d’une messe spéciale, il y a eu la bénédiction de la porte sainte. On retrouve John Zurakowski et Joanne (Lespérance) Adams, employés du Sanctuaire, près de la porte sainte.

La Fête des mères

C’est le 8 mai dernier qu’une messe spéciale était offerte aux mamans de la paroisse à l’église Sainte-Croix de Lafontaine afin de souligner la Fête des mères. Père Justin Desroches a invité les mamans présentes à se lever afin de recevoir un oeillet gracieuseté des Dames de Sainte-Anne. Il est en compagnie de Danika Mayer, Natalie, Rosalie et Julie Desroches qui assuraient la distribution.

Concert du printemps

Le Choeur de La Clé et ses invités ont offert leur Concert du printemps au Centre culturel de Midland le 14 mai dernier. Les performances étaient présentées sous le thème du cirque. Comme à chaque concert du Choeur de La Clé, des belles surprises et des prestations époustouflantes étaient au rendez-vous, grâce aux talents exceptionnels de Mme Germaine Lespérance, directrice de la chorale. On retrouve le Choeur de La Clé en compagnie des petits chanteurs de l’école Saint-Louis.

Une candidate à la présidence de la Nation des Métis de l¹Ontario

Une rencontre avec la candidate à la présidence au Conseil de la Nation des Métis de l’Ontario a eu lieu dans la grande salle du Villageois le 20 avril dernier. On retrouve Victor Brunelle, Margaret Froh, candidate et Verna Brunelle, sénatrice au Conseil.

Vision 20-20 pour la Meute culturelle de Lafontaine et ses projets

C’est le 21 avril dernier que La Meute culturelle de Lafontaine tenait sa planification stratégique. Vision 20-20 avait pour but de planifier au delà du Festival du loup 2016 tout en incluant l’importance des projets du Musée vivant et des Contes. On retrouve Chérifa Heinz, Charlotte Bédard, André Beausoleil, Nadine Lalonde, Marc Lalonde, Ginette Pelletier, Joëlle Roy, Paulette Gagnon, animatrice, Mikaela Lefaive, Patricia Pommet, Martin Lalonde et Michel Paiement via Skype. Absentes de la photo: Sylvia Bernard et Suzanne Roy.

Joëlle Roy

Le jeudi 21 avril dernier, une douzaine d’apôtres culturels se rassemblaient pour imaginer les projets de la Meute d’ici 2020. La session était animée par une routière d’expérience dans l’univers franco-ontarien. Madame Paulette Gagnon coordonne présentement un méga projet de centre artistique à Sudbury. C’est donc sous sa baguette magique que le flot d’idées s’est enligné dans un plan qui rassemble les trois axes de la Meute : le Festival, le Musée ainsi que les Contes de Lafontaine.

Il y a plus d’idées que le temps et les moyens nous permettent de réaliser mais après le ménage qui s’impose, les activités choisies s’entrecroiseront et se complémenteront plus harmonieusement que si nous y allions à la pièce. Pour vous donner quelques exemples du travail qui n’est pas complété, nous visons à ce que le volet «conte» devienne une activité en soit d’ici quelques années. Pour ce faire, il serait intéressant que nous commencions à outiller nos conteurs à écrire et livrer leurs histoires.

Quant au Musée, tel qu’évoqué par le comité qui s’est rassemblé récemment, il ne semble pas y avoir aucun doute à ce que le projet continue dans l’élan initié l’automne dernier. C’est-à-dire, inviter les élèves à partager ce savoir patrimonial tout en offrant un volet pour la communauté.

Le Festival peut sembler l’aspect le plus facile à imaginer puisqu’il va plutôt bien. Oui et non. Il serait tentant de nous asseoir sur nos lauriers mais le défi est de garder une fraîcheur à l’événement qui ramène ce qui plaît tout en continuant à se renouveler.

Il nous reste à compléter un exercice des plus importants qui consistent à prioriser nos valeurs; en autres mots, pour qui existons-nous. La réponse peut sembler évidente mais elle ne l’est pas devant des bailleurs de fonds qui nous incitent à devenir une machine touristique et une école d’immersion…

On vous tient au courant puisque vous êtes pas mal concernés. Le rapport final sera bien sûr rendu public.

Nouvel emplacement pour Wendy B¹s

C’est sous un nouveau toit que Wendy Hunt, propriétaire de Wendy B’s Fine foods, ouvre ses portes le 5 mai. Situé dans les anciens locaux de la Caisse des voyageurs, dans le coeur du village de Lafontaine, Mme Hunt a très hâte d’accueillir les clients dans son spacieux emplacement.

Dès le 5 mai, on y retrouvera ses nombreux items qui nous sont familiers, comme les délicieuses tartelettes mais il y aura aussi des nouveautés. De plus, un local est réservé pour une galerie d’art où les artistes locaux auront la chance d’exposer leurs chefs d’oeuvre que ce soit des peintures, des courtes-pointes, de l’artisanat ou autre.

Depuis 1998, la propriétaire dessert la clientèle locale et la population estivale en offrant sa fine cuisine dans le coeur du Village.

Il y aura de la place pour environ vingt personnes dans la section «restaurant» offrant un menu varié. Les heures d’ouverture sont du mercredi au dimanche de 10h à 18h durant les mois de mai et juin et sans doute, sept jours sur sept pour les mois de juillet et août, pour retourner à l’horaire du printemps pour les mois de septembre jusqu’au mois de décembre.

Pour de plus amples renseignements vous pouvez communiquer avec Wendy au 705-533-1547. Nous lui souhaitons bonne chance dans son nouvel emplacement situé au 336 rue Lafontaine Ouest. Venez lui rendre visite et elle se fera un plaisir de vous servir.

Parade de tracteurs au Festival du loup

L’édition 2016 du Festival du loup mettra les tracteurs à l’honneur à l’occasion d’une parade en juillet prochain. On retrouve Martin Lalonde, Keith Burbidge, Stan Bourdon, Alcime et Thomas Maurice.

Joëlle Roy

Le festival, qui en est à sa 13e édition, veut être à l’image de sa communauté; ce qui lui donne un caractère unique car il n’y a qu’un Lafontaine, Ontario dans ce bas monde. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on a fondé l’événement : pour célébrer son vécu et son histoire aux racines francophones qui continue de faire son petit bonhomme de chemin. Pour citer un membre fondateur, Martin Lalonde, «On voulait rassembler les gens sous un prétexte positif et festif. C’était rafraîchissant après tout ce bagage de crises et de revendications».

Cette année ne fait pas exception à la règle, au contraire. Quoi de mieux pour représenter une communauté agricole qu’une parade de tracteurs! Il fallait y penser. En fait, l’idée provient d’un groupe de gars qui prennent le café soit au garage du coin et au café du village. Un délégué s’est présenté à la Meute culturelle pour proposer cette excellente idée en nous expliquant en ses mots que la parade rehausserait la fierté d’être des gens d’une terre fertile. C’est maintenant au comité du Festival de courir avec la balle.

Pour la première fois, il y aura donc une parade de tracteurs pour lancer la journée champêtre du samedi 16 juillet. Elle mettra à l’honneur toute la gamme exhaustive : du plus vieux modèle au dernier cri, du plus petit pour le jardin au géant pour la ferme moderne. Les chevaux, ancêtre du tracteur, ouvriront la marche. C’est donc dire que le passé et le présent déferleront sur le chemin Lafontaine à la queue leu leu sous le regard de gens qui découvriront ou qui se souviendront de cette machine qui traîne toujours tant de souvenirs.

Le Festival du loup est une plate-forme pour sa communauté. Il permet à celle-ci de se manifester sous plusieurs formes. Que ce soit par la musique, la bouffe, l’artisanat… ou les tracteurs. Lors de votre passage au Festival du loup c’est une bouchée de Lafontaine que vous dégusterez.

Mise en garde : cette saveur goûteuse est hautement addictive!