Claudette Paquin

Pourquoi?

Cela a commencé par de petits piquets jaunes dans le champ ouest du parc de Lafontaine. C’est quoi cela? La question est posée à Bonita Desroches, directrice du secteur des parcs et loisirs du canton de Tiny. La réponse plaira sûrement aux apiculteurs.

L’hiver dernier, suite à une lettre d’une citoyenne concernée par le déclin des insectes pollinisateurs, le canton de Tiny a déposé une demande pour un projet sous le programme du 150ème. Ce projet a été accepté et le canton a reçu 140 000$ du ministère ontarien du Tourisme, de la Culture et du Sport, soit la moitié du budget total requis pour le projet. Le reste du budget vient du canton et des partenaires, qui sont nombreux (liste à la fin de l’article). L’objectif : créer au-delà de 20 000 pi.ca. de jardins qui attirent spécifiquement les insectes pollinisateurs, tels que les abeilles, les papillons.

Qui?

Voici l’équipe qui a été embauchée par Bonita Desroches pour réaliser ce projet : Laura Baldwick, chef de projet, en poste jusqu’en novembre; et les étudiants suivants pour les quatre mois d’été : Zachary Maurice (Denis), Alex Vergados, Andrew Hall et Nicole Scott. Les étudiants fréquentent le collège Boréal (Zachary) et Georgian (les 3 autres) et ils étudient dans des domaines reliés à l’environnement et la foresterie. Ils sont bien plus heureux à l’extérieur qu’en salle fermée!

Où?

L’équipe créera donc 10 nouveaux jardins pour un total de 21 000 pi.ca. et ajoutera plus de 1 500 pi.ca. à 10 autres endroits (parcs publics) où on retrouvait déjà une diversité de fleurs. Les nouveaux jardins se trouvent à Lafontaine, Toanché, Perkinsfield, Wyevale, au coin de la Simcoe 6 et la 6ème concession, au coin de la Simcoe 6 et de la 4ème concession et au parc Stotts. L’équipe a fait ses recherches sur les fleurs sauvages indigènes qui attirent les insectes pollinisateurs et a pu compter sur l’entreprise Wildflower Farm pour la formation et les conseils.

Vers la fin août, début septembre, le gazon sera enlevé et les graines seront ensuite semées après le premier gel. Il y aura des événements de bénévoles pour ce faire et l’équipe compte déjà l’appui de l’école Ste-Croix de Lafontaine et celui de l’école élémentaire de Wyevale. Au printemps prochain, même si les plants commencent à pousser, le canton coupera l’herbe quand même afin d’encourager la croissance de racines profondes. Le deuxième été, les racines devraient atteindre 5 pieds et produire quelques fleurs; le troisième été, les racines atteindront 8 pieds et nous aurons de magnifiques prés de fleurs sauvages.

Le canton n’installera pas de clôture autour des prés et compte sur l’engagement et le respect des adultes et des enfants (et des chiens!) pour protéger et maintenir cet habitat naturel.

Formation

En plus de recevoir de la formation de Wildflower Farm, des apiculteurs et du parc provincial de Wasaga Beach, l’équipe contribue en retour à l’éducation du public en général en participant aux divers festivals et camps d’été. De plus, l’équipe rédige un bulletin d’information aux deux semaines, publié sur le site web du canton (www.tiny.ca)

Des cabanes aussi

En plus de créer et adapter des jardins, l’équipe construit 50 cabanes à papillons avec du bois en provenance de Wasaga Woodworkers et 40 cabanes pour les abeilles solitaires par Kids Kraft Bird Houses (Emma Maurice, 16 ans, et Daniel Maurice, 14 ans, sœur et frère de Zachary). Ces abeilles solitaires ne sont pas des abeilles à miel mais elles sont indigènes et pollinisent 100 fois plus.

Les partenaires

Afin de mener à bien un tel projet, l’équipe a établi de beaux partenariats avec les groupes suivants: Wasaga Beach Woodworkers Club – ils ont fourni le bois pour la construction des cabanes à papillon, que l’équipe assemble maintenant et installera dans les parcs; Kidz Kraft Bird Houses – une entreprise jeunesse de Lafontaine qui fournit les cabanes pour abeilles solitaires à un vrai prix d’ami; Georgian College – qui a fait la promotion du recrutement des étudiants et qui fait la promotion des événements de bénévoles; École Sainte-Croix – qui aidera à semer les graines cet automne; Wyevale Central Public School – qui aidera à semer les graines cet automne; Huronia Nursery, Wye Nursery, Mountainview Nursery – qui participent à la campagne de marketing : «Plant me for Pollinators» et feront le suivi des plants; Bonnie Bee Honey – producteur de miel local qui organisera deux tournées pour les étudiants (printemps et automne); Wasaga Beach Provincial Park – qui organise une tournée de tels jardins dans Wasaga Beach afin d’en démontrer le succès; Wildflower Farm – organise une tournée de leur ferme et partage connaissances et conseils sur les prés de fleurs sauvages et sur les différentes espèces; Severn Sound Environmental Association – aide à l’arrachage des phragmites (roseau commun des marais) afin de promouvoir la croissance des plantes indigènes.

Publicités

Publié le 17 août 2017, dans Archives. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur .

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :