Maxime Pronovost

Lise Gagné était infirmière au Centre correctionnel de Penetanguishene et après 30 années de service, l’idée de la retraite a suffisamment fait son bout de chemin pour la convaincre qu’il lui fallait passer à autre chose. Sa passion pour les fleurs, l’horticulture et le maintien de potagers allait la suivre au-delà de sa carrière d’infirmière. Ainsi est née la ferme Nicjoli, aux coins du Chemin du loup et de la 17e concession. Nous l’avons rencontrée dans sa serre.

Lise offre à la population ses fleurs, une grande variété de légumes, et des herbes fines qui permettront d’agrémenter les plats de tous et chacun.

Elle nous mentionnait avec une certaine fierté dans la voix toute la variété de légumes qu’elle propose: « on fait pousser des tomates, des patates, on commence à partir des graines, tout est fait naturellement. En étant infirmière j’ai compris l’importance de la santé, de la nourriture fraîche pour avoir une bonne alimentation. J’ai aussi des poivrons, de la ciboulette, des oignons, brocolis, chouxfleurs, beaucoup de laitues, des bols de salade qui sont super populaires, on a beaucoup de demandes pour les bols de salades. On a aussi des concombres, du bok choy et plus encore ».

L’horticultrice reconnaît la demande pour les légumes frais: « Vraiment, ma priorité sont les légumes, c’est ce qui est le plus demandé, et j’ai quand même beaucoup de fleurs que je peux vendre en bouquet, on a de superbes fleurs ».

En plus de tout ce qu’elle offre, la passion de Lise Gagné est contagieuse: «J’espère que ça donne le goût aux gens de jardiner, on a les boutures pour ça, alors les gens peuvent venir ici et repartir avec quelque chose à replanter chez eux».

De père en fille

En parlant avec Lise, on réalise que son père, Yvon, lui a transmis l’envie de jardiner, de s’occuper de la nature: « C’est mon père qui m’a inspiré, il s’occupait des fleurs, de son jardin à la maison. Peu après son décès, on m’a donné ses hostas… en les divisant je pensais à lui ».

Inspirée est très certainement le moins que l’on puisse dire: « Depuis le mois de mars, je me lève tous les matins à 5 h. J’ai toujours aimé être infirmière, mais j’apprécie la bonne nourriture fraîche, ça m’inspire, ça me donne beaucoup de joie… j’adore ça être ici et travailler à ce projet».

Projet d’agrandissement

Au total, Lise espère servir la population avec trois serres qui seront éventuellement à sa disposition: « On espère avoir les trois serres d’ici l’automne, ça va être beaucoup de travail » disait-elle en pointant en direction de l’emplacement qui commence déjà à montrer les premiers signes de travaux de nivellement du sol. Les trois serres permettront de faire pousser encore plus de légumes qui sont en grande demande.

Sur les réseaux sociaux

Lise Gagné a ouvert un compte Facebook pour mieux communiquer avec les gens qui ont envie de voir ce qu’elle fait. Elle y prend également des commandes et organise les livraisons: « J’essaye de construire une page que les gens peuvent visiter ». Cherchez Nicjoli Farm sur Facebook, et passez la voir au coin de la 17e concession et du Chemin du loup.

Publié le 7 mai 2020, dans Archives. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur .

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :