Joëlle Roy

Les St-Amant figurent parmi les nombreuses familles arrivées du Bas-Canada pour élire domicile dans la région au cours du 19e siècle. L’ancêtre Étienne a commencé le commerce familial au même endroit que l’on peut le retrouver aujourd’hui, au 39 de la rue Robert ouest à Penetanguishene. H. S. St-Amants and Sons Inc, quatre générations plus tard, continue de desservir la communauté et de s’impliquer au sein de cette dernière.

D’abord, l’appellation «et fils» est utilisée dans un sens large puisqu’une fille en fait partie significativement. En plus de Sue, il y a aussi un premier cousin dans l’équation : Joe. Donc, la génération actuelle qui gère et participe à la compagnie comprend, en plus de Joe et Sue, Marty, Kevin, Keith et Marc. Certains se souviendront de la génération précédente composée de Ossie, Gerard, Bernard et Laurence.

Le 39 de la rue Robert a vu plus de cent ans de transformation communautaire et technologique. Les années 90 représentent la décennie la plus marquante au niveau des changements dans l’industrie. Tout le secteur électronique a changé drastiquement ce qui a provoqué un changement dans à peu près tous les types d’équipements.

À quoi associez-vous le commerce des St-Amant?

Au système de chauffage? D’aération? À la rénovation de cuisine ou salle de bain? En fait, c’est tout cela et plus encore. C’est une compagnie extrêmement diversifiée. Selon Sue, c’est la seule façon de survivre en affaire pour demeurer compétitif. Cette façon de voir les affaires était partagée par la génération précédente qui vendait des appareils électro-ménagers de 1940 à 1999.

Depuis, les contrats industriels et commerciaux prédominent dans l’activité des St-Amant. Par exemple, ils desservent des conseils scolaires. Au moment de l’entrevue, une équipe travaille à l’installation d’un système d’aération dans une école. Dix-huit employés sont revenus au travail depuis la pause de confinement; quatre de moins que le plein emploi.

Que ce soit pour refaire une cuisine, une salle de bain, pour le traitement de votre eau, changer de fournaise, de climatisation ou pour vous gâter avec un jacuzzi, la devise des St-Amant est de vous servir à vie. Genre : l’essayer c’est l’adopter. Et avec la variété de produits et services qu’ils offrent, il y a plusieurs raisons pour lesquelles vous pourriez appeler les St-Amant.

L’autre devise qui les motive c’est de redonner à cette communauté qui les emploie de façon constante, tout comme leurs parents Annette (Moreau) et Ossie St-Amant qui sont parmi les fondateurs du club de curling de Penetanguishene. On retrouve le nom St-Amant associé aux donateurs de l’hôpital de Midland. Sue participe à la banque alimentaire St-Vincent de Paul et au conseil administratif du Sanctuaire des Saints-Martyrs-Canadiens, Brian est impliqué avec les scouts, Marc et Keith s’impliquent dans l’organisation du hockey. Ceci n’est qu’une image partielle de leur dévouement et leur implication communautaire.

On peut compter sur une continuation puisque la cinquième génération est déjà impliquée quotidiennement dans la besogne du H.S. St-Amant and Sons Inc. Le fils de Joe, Bryan et les deux fils de Kevin, Austin et Colin sont sur le terrain. On est donc entre bonnes mains pour plusieurs décennies. Au risque de se répéter : Ça va bien aller!

Publié le 2 juillet 2020, dans Archives. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur .

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :