Joëlle Roy

Il faut être sûr de son coup pour ouvrir un commerce en temps de pandémie! Le café-resto de la rue Robert ouvrait ses portes le 4 juillet dernier alors que les camps d’été faisaient relâche et que la mode estivale se limitait au port du masque. Ouvrir un restaurant?

Il faut dire que Kitty Hawk est l’initiative des frères propriétaires de trois salons de barbiers (History Barber Shop) dont deux à Midland et un à Barrie. Réinventez-vous qu’ils nous disent. Justin et Michael McIntaggart en ont profité pour lancer leur café à Penetanguishene. On a misé sur la faim des gens pour le retour des sorties aux restaurants.

La gestion de Kitty Hawk a été confiée à Matthew Schaap qui s’investit corps et âme au succès de l’entreprise; lui qui s’est enraciné dans la région qu’il connaît depuis sa tendre enfance. En fait, il est de la cinquième génération de sa famille qui vient passer du temps au chalet.

On comprend déjà mieux ce désir d’être bien ancré dans la communauté. Ainsi le nom du café emprunté au bateau d’un des frères Wright qui, lui aussi, profitait de la beauté de la Huronie. Sur le menu, se trouve un monument culinaire. Il y aurait eu, il y a deux, trois décennies un «hoagie» qui régalait le nord de Simcoe. Ce dernier, revisité, fait toujours fureur en 2020.

L’orgueil du Kitty Hawk tourne autour de la qualité du café et du fait que leurs pourvoyeurs sont tous nécessairement adeptes des méthodes dites équitables. Ce café, en plus d’être succulent, a été cueilli et préparé par des gens bien traités qui gagnent des salaires raisonnables.

Les pâtisseries proviennent d’artisans locaux ainsi que plusieurs ingrédients qui composent le menu. Pour ajouter à l’ambiance du café, des merveilleux arrangements floraux sont exposés et en vente. Il s’agit d’une sous-traitance avec le commerce Whiskey Plank de Midland qui se charge d’entretenir ces petites beautés. Il y a aussi des souvenirs et des produits de santé tout aussi artisanal.

Le gélato a-t-il sa place à Penetanguishene? Oh que oui! Depuis le 4 juillet, ce produit a fait baisser notre mercure de quelques degrés tellement on en a consommé. En plus, la mignonne petite terrasse permet de savourer la glace sous un rayon de soleil.

Kitty Hawk donne l’impression d’être bien lancé et déjà une clientèle régulière laisse croire que le café traversera les défis du temps. Ses clins d’œil historiques plaisent aux moins jeunes et ses principes environnementaux font modernes. Une cuisine à la recette gagnante… et succulente!

Publié le 3 septembre 2020, dans Archives. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur .

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :