Archives Mensuelles: décembre 2020

Damien Robitaille: le phénomène de l’heure

C’est sur de nombreux plateaux de télévision que Damien Robitaille s’est retrouvé récemment alors que la chanson «Pump Up the Jam» du groupe Technotronic qu’il avait interprétée sur Twitter a dépassé 10 millions de vues!

Odette Bussière

Depuis mars dernier, Damien enregistre une chanson presque quotidiennement et la partage sur twitter et sur youtube. C’est le défi que Damien a décidé de relever afin de combattre la solitude et surtout pour continuer à faire ce qu’il sait si bien faire durant cette pandémie. En cours de route de plus en plus de gens ont commencé à suivre Damien sur les réseaux sociaux. Avec la générosité qu’on lui connaît il répondait aux commentaires de ses fans et aux demandes spéciales. Des milliers de gens l’ont découvert durant la pandémie. Puis tout à coup après l’interprétation de «Pump Up the Jam» du groupe Technotronic il y a eu une explosion de visionnements et plus de 10 millions de personnes ont vu la performance de Damien.

La vague Damien Robitaille s’est transformée en tsunamie!

Après cet exploit Damien s’est retrouvé sur différents réseaux de télévision francophones et anglophones. Bien sûr son passage à «Tout le monde en parle» le 6 décembre dernier a suscité beaucoup d’intérêt. Son travail acharné depuis le début de la pandémie lui a permis de se faire connaître davantage et cela partout dans le monde. De plus grâce à ses performances il a pu offrir quelques spectacles virtuels. Il participera à l’évènement Noël dans le parc auquel il est associé depuis les dernières années. Il fera également partie du spectacle virtuel présenté par La Clé le 19 décembre prochain.

Bref, Damien Robitaille est certes l’artiste le plus actif en ce temps de pandémie et toute cette attention médiatique est grandement méritée.

Atelier de fabrication de cartes de Noël

Bernadette Pauzé a offert un atelier de fabrication de cartes de Noël à un groupe de participants de la communauté chez Chigamik.

Ian Cusson et Julie McIsaac: un duo qui perdure

Ian Cusson compose dans son studio-bureau à sa résidence d’Oakville. L’artiste crée particulièrement entre 9 et 15 heures alors que ses quatre enfants sont à l’école.

Joëlle Roy

Nous avons récemment rencontré le compositeur Ian Cusson, question de le capter sur vidéo pour le tournage du visuel qui accompagnera sa composition inspirée de la légende du loup de Lafontaine. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas prendre des nouvelles des projets en cours? La réponse n’est pas simple car le compositeur mène de front plusieurs projets. Pour en mentionner deux ou trois, un projet se mijote avec l’opéra d’Edmonton. Puis un autre projet au Centre d’art de Banff. Certains preneurs répètent l’expérience car le talent d’Ian porte à en vouloir davantage. C’est le cas avec la Compagnie nationale d’opéra du Canada, à Toronto, où Ian travaillera avec une amie d’enfance, Julie McIsaac, avec qui il est allé à l’école primaire St-Joseph. Déjà, il faisait un duo au piano. Les deux amis vont faire équipe pour monter l’opéra Fantasma. Alors qu’Ian compose la musique de l’opéra, Julie en fera la mise-en-scène. S’il n’eut été de la Covid, Fantasma serait à l’affiche présentement. C’est partie remise pour décembre 2021.

D’ici là, bien des notes, des partitions, des oeuvres sortiront de ce petit studio-bureau de la maison familiale d’Oakville.

Les fêtes, c’est pour le partage

On retrouve la famille Maurice: Tyler (à Henri, à Fernand), Beckham, Karly, Beau et Bentley en compagnie de Michel Payment de la Meute culturelle et Céline Reynolds aussi de la Meute et de Chigamik. Récemment, lors de Noël au village, la Meute vendait les sapins de la famille Maurice. À chaque Fraser vendu, le profit, soit six dollars, était réservé pour un don de bienfaisance. La Meute a choisi d’offrir les 265$ à Chigamik qui fait des merveilles dans la communauté. Pour le temps des fêtes, ils préparent des paniers pour un souper de Noël pour vingt familles dans le besoin. La manne sera livrée le 23 décembre. On aperçoit le kiosque de sapins derrière la filée de gens qui attendaient pour entrer au marché situé dans le pavillon Robert Robitaille.

Noël au village édition pandémie

Les lutins du Père Noël (Annique Maheu et Céline Reynolds) ont distribué des sacs cadeaux pour les enfants présents au Parc communautaire de Lafontaine le 29 novembre dernier. Cette activité était organisée par le Canton de Tiny et la Meute culturelle de Lafontaine.

Malgré la superbe température un bonhomme de neige (Maggie Off) a salué Florence et Arthur qui étaient en compagnie de leurs parents Jean-François Robitaille et Mikaela Lefaive.

Du côté du marché de Noël il était possible de trouver des cadeaux pour mettre dans les bas de Noël. On aperçoit les bénévoles Rob Burston et son fils Patrick.

Les produits de miel et ses dérivés de l’entreprise Bonnie Bee étaient offerts par Mike et Denise Graham.