Joëlle Roy

Nous avons récemment rencontré le compositeur Ian Cusson, question de le capter sur vidéo pour le tournage du visuel qui accompagnera sa composition inspirée de la légende du loup de Lafontaine. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas prendre des nouvelles des projets en cours? La réponse n’est pas simple car le compositeur mène de front plusieurs projets. Pour en mentionner deux ou trois, un projet se mijote avec l’opéra d’Edmonton. Puis un autre projet au Centre d’art de Banff. Certains preneurs répètent l’expérience car le talent d’Ian porte à en vouloir davantage. C’est le cas avec la Compagnie nationale d’opéra du Canada, à Toronto, où Ian travaillera avec une amie d’enfance, Julie McIsaac, avec qui il est allé à l’école primaire St-Joseph. Déjà, il faisait un duo au piano. Les deux amis vont faire équipe pour monter l’opéra Fantasma. Alors qu’Ian compose la musique de l’opéra, Julie en fera la mise-en-scène. S’il n’eut été de la Covid, Fantasma serait à l’affiche présentement. C’est partie remise pour décembre 2021.

D’ici là, bien des notes, des partitions, des oeuvres sortiront de ce petit studio-bureau de la maison familiale d’Oakville.

Publié le 17 décembre 2020, dans Archives. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur .

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :