Archives d’Auteur: legoutdevivre

Un très beau geste

C’est le 16 décembre dernier que trois membres du personnel de Chigamik ont préparé et livré 40 repas de Noël aux plus démunis de la région.On aperçoit Mitch Akerman lors de la préparation des repas.

Un projet grâce à la Croix-Rouge

Céline (Roi) Reynolds sera responsable d’un projet au Villageois de Lafontaine grâce au Programme d’aide d’urgence aux organismes communautaires en réponse à la Covid-19 de la Croix-Rouge.

Odette Bussière

C’est depuis le 17 décembre dernier que Céline (Roi) Reynolds coordonne un projet au Villageois de Lafontaine. Le projet subventionné grâce au Programme d’aide d’urgence aux organismes communautaires en réponse à la Covid-19 de la Croix-Rouge permettra d’offrir aux résidents une programmation adaptée en temps de pandémie.

Céline (Roi) Reynolds verra à ce que les résidents puissent suivre des ateliers virtuels grâce à la technologie mise en place. Le projet a permis l’achat de Ipad et d’ordinateurs afin d’outiller les résidents qui voudront communiquer avec des membres de leur famille et des amis sans avoir à sortir de l’édifice.

Grâce à l’expérience acquise dans le milieu de la santé communautaire durant les trois dernières années au sein de Chigamik, Céline sera en mesure d’offrir une programmation adaptée en tenant compte du protocole à suivre tel qu’exigé par la Santé publique.

Ainsi il pourra y avoir des activités en petits groupes afin de respecter adéquatement la distanciation physique. Depuis le mois de mars dernier les résidents ont dû suivre des consignes strictes afin d’éviter les contacts avec leur famille et leurs amis. Ce mode de vie peut devenir démoralisant et augmente du même coup l’isolement chez les personnes âgées.

Ce programme mis sur pied par la Croix-Rouge pour venir en aide aux personnes âgées qui habitent dans des résidences est certes important surtout lorsqu’il est dirigé par une personne comme Céline (Roi) Reynolds qui peut apporter ses connaissances et ses expertises dans ce domaine il s’agit ainsi d’une combinaison gagnante!

Ce qui est d’autant plus intéressant c’est que le matériel technologique restera par la suite au service des résidents et leur offrira l’opportunité de rester branchés au besoin. Personne ne peut prédire combien de temps encore cette pandémie durera alors mieux vaut se prémunir au cas où la situation persiste.

Ainsi grâce à ce projet les résidents du Villageois sont entre bonnes mains avec Céline (Roi) Reynolds qui s’assure de leur bien être.

L’Agence immobilière REVEL

Vanya Gluhic, Michelle Powell et Danielle Dorion à l’entrée de l’agence immobilière REVEL nouvellement aménagée à Lafontaine.

Odette Bussière

Depuis le 13 septembre dernier Danielle Dorion et Vanya Gluhic agentes d’immeubles qui ont formé le «GeorgianBayDreamTeam» en 2010 sont maintenant sous la bannière de l’agence REVEL de Niagara Falls.

Revel qui a décidé d’ouvrir d’autres bureaux ailleurs en Ontario peut maintenant compter sur celui de Lafontaine qui représente sa 10e agence à l’extérieur de la région de Niagara Falls.

De leur côté, Danielle et Vanya qui cumulent chacune 16 ans d’expérience dans le domaine de l’immobilier ont fait leurs preuves en tant qu’équipe dynamique et ces dernières voulaient poursuivre leur travail dans la région en élevant leurs standards. De plus, il était très important pour elles d’ouvrir leur bureau à Lafontaine.

C’est donc au 520 Cedar Point (local adjacent à l’ancienne Quincaillerie de Lafontaine) que leur agence est installée. Une visite en vaut le coup d’oeil! L’endroit est décoré avec goût et plusieurs artisans de la région ont été mis à contribution avec la confection d’ameublement unique et l’aménagement du local.

Danielle et Vanya continuent à desservir leur clientèle avec tout le professionnalisme qu’on leur connaît et leurs bonnes connaissances du milieu immobilier de la région.

Damien Robitaille: le phénomène de l’heure

C’est sur de nombreux plateaux de télévision que Damien Robitaille s’est retrouvé récemment alors que la chanson «Pump Up the Jam» du groupe Technotronic qu’il avait interprétée sur Twitter a dépassé 10 millions de vues!

Odette Bussière

Depuis mars dernier, Damien enregistre une chanson presque quotidiennement et la partage sur twitter et sur youtube. C’est le défi que Damien a décidé de relever afin de combattre la solitude et surtout pour continuer à faire ce qu’il sait si bien faire durant cette pandémie. En cours de route de plus en plus de gens ont commencé à suivre Damien sur les réseaux sociaux. Avec la générosité qu’on lui connaît il répondait aux commentaires de ses fans et aux demandes spéciales. Des milliers de gens l’ont découvert durant la pandémie. Puis tout à coup après l’interprétation de «Pump Up the Jam» du groupe Technotronic il y a eu une explosion de visionnements et plus de 10 millions de personnes ont vu la performance de Damien.

La vague Damien Robitaille s’est transformée en tsunamie!

Après cet exploit Damien s’est retrouvé sur différents réseaux de télévision francophones et anglophones. Bien sûr son passage à «Tout le monde en parle» le 6 décembre dernier a suscité beaucoup d’intérêt. Son travail acharné depuis le début de la pandémie lui a permis de se faire connaître davantage et cela partout dans le monde. De plus grâce à ses performances il a pu offrir quelques spectacles virtuels. Il participera à l’évènement Noël dans le parc auquel il est associé depuis les dernières années. Il fera également partie du spectacle virtuel présenté par La Clé le 19 décembre prochain.

Bref, Damien Robitaille est certes l’artiste le plus actif en ce temps de pandémie et toute cette attention médiatique est grandement méritée.

Atelier de fabrication de cartes de Noël

Bernadette Pauzé a offert un atelier de fabrication de cartes de Noël à un groupe de participants de la communauté chez Chigamik.

Ian Cusson et Julie McIsaac: un duo qui perdure

Ian Cusson compose dans son studio-bureau à sa résidence d’Oakville. L’artiste crée particulièrement entre 9 et 15 heures alors que ses quatre enfants sont à l’école.

Joëlle Roy

Nous avons récemment rencontré le compositeur Ian Cusson, question de le capter sur vidéo pour le tournage du visuel qui accompagnera sa composition inspirée de la légende du loup de Lafontaine. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas prendre des nouvelles des projets en cours? La réponse n’est pas simple car le compositeur mène de front plusieurs projets. Pour en mentionner deux ou trois, un projet se mijote avec l’opéra d’Edmonton. Puis un autre projet au Centre d’art de Banff. Certains preneurs répètent l’expérience car le talent d’Ian porte à en vouloir davantage. C’est le cas avec la Compagnie nationale d’opéra du Canada, à Toronto, où Ian travaillera avec une amie d’enfance, Julie McIsaac, avec qui il est allé à l’école primaire St-Joseph. Déjà, il faisait un duo au piano. Les deux amis vont faire équipe pour monter l’opéra Fantasma. Alors qu’Ian compose la musique de l’opéra, Julie en fera la mise-en-scène. S’il n’eut été de la Covid, Fantasma serait à l’affiche présentement. C’est partie remise pour décembre 2021.

D’ici là, bien des notes, des partitions, des oeuvres sortiront de ce petit studio-bureau de la maison familiale d’Oakville.